Furniture and Decoration Furniture and Decoration       Accès exposant Accès exposant   Accès membre Accès membre

La lanterne : un luminaire historique

Histoire de la lanterne depuis le XVIIème siècle

À cette époque, nombre de brigands profitent de la nuit pour détrousser les passants. Les rues ne sont pas sûres et l’obscurité fait craindre aux habitants de se faire dépouiller. La lanterne va alors connaître un essor avec la décision de Louis XIV de confier l’éclairage public de Paris au Lieutenant de police de la ville en 1667 ; c’est aux bourgeois qu’il incombera d’allumer les bougies de chaque réverbère. Ceux-ci vont largement détourner le système à leur profit, faisant naître une expression encore usitée aujourd’hui : « faire des économies de bouts de chandelles ».
Très utilisée par les attelages au XVIIIème siècle, la lanterne d’extérieur, avec ses parois en verre, protège la lumière du vent et des intempéries, permettant ainsi aux carrosses de circuler la nuit.
A la même époque, un célèbre chant révolutionnaire associera la lanterne au sort malheureux de certains nobles pendus haut et court au premier réverbère venu.
Ah ça ira, ça ira, ça ira,
Les aristocrates à la lanterne
Ah ça ira, ça ira, ça ira,
Les aristocrates on les pendra

Un luminaire ornemental

L’arrivée de l’électricité a progressivement remplacé la lampe à huile et les bougies, transformant la lanterne essentiellement en bel objet de décoration plutôt qu’en seule possibilité d’éclairage. Ce luminaire peut être confectionné en fer forgé, en laiton ou en cuivre. La lanterne permet aujourd’hui d’obtenir une ambiance feutrée, diffusant une lumière tamisée. Elle se décline en lampe, suspension, applique et offre de larges possibilités pour agrémenter un intérieur de façon cosy ; elle est également utilisée en éclairage d’extérieur.