Furniture and Decoration Furniture and Decoration       Accès exposant Accès exposant   Accès membre Accès membre

Le lustre en cristal : une histoire d’amour débutée au XVIIIème siècle

Existant depuis l’Antiquité, le lustre n’avait au départ pour unique finalité que d’éclairer le lieu où il était installé. D’abord en bois, il a été décliné dans différents matériaux : bronze, laiton, ou fer forgé.

Cristal de Bohème, de Baccarat ou de Murano

Progressivement devenu un objet de décoration, le lustre en cristal s’impose sous Louis XV, au XVIIIème siècle. Différents cristaux vont être utilisés : le cristal de Bohème, généralement produit en République Tchèque dans le respect d’une production artisanale, puis le cristal de Baccarat, du nom d’une ville éponyme qui se trouve en Meurthe-et-Moselle et dont l’évocation est aujourd’hui synonyme de luxe et de prestige. On trouve également des lustres dont les pampilles sont fabriquées avec du cristal de Murano, qui dispose d’une prodigieuse renommée.

L’éclat des lumières du cristal

Faisant un retour en force dans la décoration contemporaine, le lustre en cristal n’est plus seulement un luminaire, mais bel et bien un véritable ornement venant perfectionner une décoration qui peut être classique, moderne ou baroque. Peut-être est-ce dû à l’éclairage particulier offert par le cristal ? Le lustre est un prisme lumineux : les gouttes de cristal décomposent la lumière blanche et les sept couleurs de l’arc-en-ciel jaillissent, illuminant la pièce de mille feux.

L’intemporalité de ce classique à la mode

Le lustre ancien peut être imposant avec ses gigantesques branches de laiton ou de fer forgé chargées de cristaux, ou de taille plus modeste en fonction de la superficie de la pièce. Éclairé par des bougies ou des ampoules, le lustre en cristal reste très apprécié pour des qualités lumineuses et esthétiques indéniables.